DJOT

By Stéphane Mensah

OUT OF HOME - OUBÉKÜ

Une performance dansée dans les artères de Dakar.

Le projet

Ici, une case du quartier du Grand-Yoff ; là, une belle maison au cœur du Plateau. Ailleurs aussi, une habitation de Colobane. Leur point commun est d’avoir été retenues pour le projet «Out of home - Oubékü».

Stéphane Mensah, danseur et chorégraphe, propose à des habitants de Dakar de réaliser une danse improvisée sur le perron de leur maison. Il ne s’agit pas d’un spectacle, il n’est pas non plus question d’une démarche documentaire. Il est question de danse et de danse uniquement. La danse est partout, invisible. Un corps qui marche est un corps qui danse. Pour Stéphane Mensah, « ce projet est une recherche en temps réel, c’est un questionnement de la danse avec la rue. Il s’agit de matérialiser, le temps d’une danse, un espace ouvert et curieux. Dans une ville où le perron, le trottoir, ne sont pas des espaces publics mais des territoires semi-privés, la danse est le medium qui permet de délimiter un périmètre où se fera la rencontre avec l’habitant dakarois ».

Les acteurs

Le projet «Out of home - Oubékü» sera mené dans une sereine urgence pour produire toute la matière de l’exposition (sons, films, photographies). Il s’agira de capter des moments uniques : un lieu, une lumière, une danse. La perméabilité à l’ambiance du lieu et à l’atmosphère qui s’en dégage détermineront le choix d’un cadre et l’amplitude du geste. C’est un projet ouvert qui réunira autour de Stéphane Mensah les artistes lyonnais et dakarois FO2 (Jean François Dougnaglon Lyon) et Mamadou Diop (Dakar), les artistes Zulu M'baye et Moussa Absa Sene à Dakar et Amadou Elimane kane, poète et écrivain (Paris) et Jean-Marc Gourdon, photographe et videaste (Paris). Tous éprouvent et partagent une approche transversale humaniste commune de leur art – danse, musique, poésie, peinture, photographie, cinéma.

L’exposition

Au final, quelques jours de post-production permettront de disposer d’un ensemble cohérent de la matière recueillie. Idéalement, le lieu d’exposition disposera d’un équipement permettant de diffuser une bande sonore mêlant musique et prise de son dans la rue, et un retro-projecteur pour la diffusion du ou des films montés.